Peut-on utiliser sans danger des édulcorants artificiels pendant la grossesse ?

Partager avec d'autres mamans!

packets of artificial sweeteners in a bowl

Oui, la plupart des femmes enceintes peuvent utiliser sans danger tout édulcorant artificiel approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) américaine.

Les édulcorants artificiels sont des additifs sans calorie (ou presque) qui sont utilisés dans les aliments et les boissons pour leur donner un goût sucré. Ils sont également disponibles en sachets pour que vous puissiez les ajouter vous-même aux aliments et aux boissons.

L’aspartame (NutraSweet and Equal), le sucralose (Splenda) et la saccharine (Sweet’N Low) sont les plus couramment utilisés parmi les six édulcorants dont l’innocuité a été approuvée par la FDA. Les autres sont l’acésulfame de potassium, le néotame et l’advantame.

Des études de grande qualité sur des animaux en gestation n’ont montré aucune preuve de malformation congénitale ou d’autres effets néfastes sur la grossesse associés à ces édulcorants.

Il y a une exception : Les femmes qui souffrent d’une maladie génétique rare appelée phénylcétonurie (PCU) doivent éviter l’aspartame pendant leur grossesse.

Ces femmes ne disposent pas d’une enzyme qui leur permet de transformer l’acide aminé phénylalanine, un ingrédient de l’aspartame. Si elles ingèrent de l’aspartame, elles peuvent se retrouver avec un taux élevé de phénylalanine dans le sang, ce qui peut provoquer des malformations congénitales.

L’aspartame donne également des maux de tête à certaines personnes. Si cela vous arrive, ne vous inquiétez pas. Il n’y a pas de risque accru connu pour votre bébé. Mais vous voudrez peut-être éviter l’aspartame pour votre propre confort.

La stévia est un autre substitut du sucre – un édulcorant « naturel » dérivé de la plante de stévia. Sous une forme hautement purifiée (Rebaudioside A, vendu sous les noms de Truvia, Purevia et Enliten), il est « généralement reconnu comme sûr » par la FDA. Cela signifie que, bien qu’elle n’ait pas été officiellement approuvée par la FDA, la substance s’est avérée sûre telle qu’elle est destinée à être utilisée.

Gardez toutefois à l’esprit que tous les produits « naturels » ou dérivés de plantes ne sont pas sûrs. Par exemple, le stévia à feuilles entières et les extraits de stévia non raffinés ne sont pas considérés comme sûrs par la FDA en raison des inquiétudes concernant leurs effets sur le sucre dans le sang, les reins et les systèmes reproductif et cardiovasculaire.

continue de lire  Les meilleurs types d'exercices pour la grossesse

Une considération de santé pour les femmes enceintes est que les aliments et les boissons sucrés artificiellement ont tendance à manquer de nutriments. Si vous faites le plein de boissons gazeuses diététiques ou d’aliments sucrés, vous n’obtiendrez pas les avantages d’aliments et de boissons plus nutritifs.

En savoir plus

L’utilisation d’édulcorants artificiels est-elle sans danger pour une mère qui allaite ?


Sources des articles (certains en anglais)

FDA. 2015. Informations supplémentaires sur les édulcorants de haute intensité dont l’utilisation est autorisée dans les aliments

aux États-Unis.

http://www.fda.gov/food/ingredientspackaginglabeling/foodadditivesingredients/ucm397725.htm#Aspartame

[Accédé en mai 2016]

FDA. 2014.

Édulcorants intenses.

http://www.fda.gov/food/ingredientspackaginglabeling/foodadditivesingredients/ucm397716.htm

[Accédé en

mai 2016]

FDA

. 2016.

Le

stévia est-il un édulcorant « approuvé par la FDA » ? http://www.fda.gov/aboutfda/transparency/basics/ucm214864.htm

[Accédé en mai 2016]

Screening, Technology and Research in Genetics. 2016. Développement du dépistage des nouveau-nés à l’aide de nouvelles technologies. Troubles des acides aminés, phénylcétonurie (PCU). http://www.newbornscreening.info/Parents/aminoaciddisorders/PKU.html

[Accédé en mai 2016]

John W. Kille, Ph.D.

John W. Kille est un expert en additifs alimentaires et en sécurité pharmaceutique, spécialisé dans les effets de ces substances sur la grossesse et le développement embryonnaire/fœtal.

Retour haut de page