Fréquence cardiaque fœtale normale : Votre bébé est-il sur la bonne voie ?

Partager avec d'autres mamans!

Il n’y a rien de tel que d’entendre le cœur de son bébé battre pour la première fois – c’est un de ces moments qui vous font pleurer ! Mais une fois que ce tendre moment est passé et que votre sage-femme ou votre médecin vous annonce le rythme cardiaque, vous vous demandez peut-être « est-ce un rythme cardiaque fœtal normal ?

Pour vous rassurer, nous allons tout décomposer pour vous, y compris :

Quand pouvez-vous entendre les battements de cœur de votre bébé pour la première fois ?

Le cœur d’un bébé commence à battre vers 6 semaines.

  • Si vous optez pour une échographie précoce, vous pourrez entendre les battements du cœur de votre bébé, ou même le voir battre sur le moniteur, dès 6 semaines .
  • Sinon, vous entendrez probablement les battements du cœur du bébé par un doppler lors de votre première visite prénatale entre 8 et 12 semaines, parfois même plus tard.
  • Les mères qui choisissent de limiter ou de renoncer aux échographies peuvent ne pas entendre les battements du cœur de leur bébé avant l’approche de la 20e semaine, lorsqu’il est suffisamment fort pour être entendu par un fœtoscope. (Plus d’informations sur la différence entre un doppler et un fœtoscope ci-dessous).

Qu’est-ce qu’un rythme cardiaque fœtal normal ?

Un cœur fœtal normal bat entre 120 et 160 par minute.(source) C’est beaucoup plus rapide que ce que la plupart des parents s’attendent à entendre. En fait, c’est presque deux fois plus que le battement d’un cœur d’adulte.

Mais il est important de noter que le rythme cardiaque peut changer, et change effectivement, en fonction de l’âge gestationnel du bébé. Lorsque le cœur bat pour la première fois et qu’il est encore en développement, il est normal que le rythme cardiaque du fœtus démarre à un rythme beaucoup plus lent, augmentant chaque jour, jusqu’à ce qu’il commence à se stabiliser et à battre dans la fourchette prévue vers la 12e semaine de grossesse.

Jetez un coup d’œil à ce tableau du rythme cardiaque du fœtus pour avoir une idée de la façon dont il change d’une semaine à l’autre :

Une fois que le bébé est né, il maintiendra une moyenne de 120-160 bpm pendant les premières heures, mais après cela :

  • Le nouveau-né (28 premiers jours de vie) : 100-165 bpm pendant l’éveil et 90-160 bpm pendant le sommeil(source)
  • 1 à 2 mois : 100-150 bpm pendant l’éveil et 90-160 bpm pendant le sommeil
  • 1 an : 70-110 bpm pendant l’éveil et 80-120 bpm pendant le sommeil
  • 12 ans : 60-100 bpm-près de celui d’un adulte.

Fascinant, n’est-ce pas ?

Que faire si le rythme cardiaque du bébé ne se situe pas dans la plage normale ?

Il peut être très anxiogène de découvrir que le bébé n’a pas un rythme cardiaque fœtal normal. N’oubliez pas : le rythme cardiaque du bébé n’est pas toujours constant au début de la grossesse. Il varie d’un bébé à l’autre et même d’une grossesse à l’autre.

Les facteurs suivants, dont beaucoup sont relativement bénins, peuvent affecter le rythme cardiaque du bébé :

  • L’âge gestationnel : Le rythme cardiaque d’un bébé commence plus lentement au tout début, puis s’accélère. Au milieu de la grossesse, il se stabilise dans la plage normale du rythme cardiaque du fœtus, soit 120-160 battements par minute. Si le rythme cardiaque de votre bébé est hors norme, vérifiez d’abord votre date d’accouchement. Il y a de fortes chances que la date d’accouchement ne soit pas correcte !
  • Taux de glycémie : En tenant compte de l’âge de la mère, de l’IMC, de la durée du diabète et de la semaine de gestation, les chercheurs ont constaté qu’un taux de glucose plus élevé est corrélé à un rythme cardiaque fœtal plus élevé. De même, un faible taux de glucose dans le sang contribue à un rythme cardiaque fœtal plus faible.
  • Activité fœtale : Le système nerveux se développe en même temps que le bébé. Et c’est notre système nerveux parasympathique qui fait monter ou descendre notre rythme cardiaque en fonction de l’activité ou du stress. Si le bébé y dort, son rythme cardiaque sera plus faible ; s’il est actif, son rythme cardiaque sera plus élevé. Cette variabilité est une bonne chose – les études montrent que la variabilité du rythme cardiaque est l’un des meilleurs marqueurs de la santé du fœtus, car elle démontre la résilience.
  • Le régime alimentaire de maman : Les aliments et les boissons comme le café, le chocolat et le sucre sont des stimulants et peuvent influer sur le fait que le bébé ait un rythme cardiaque fœtal normal à ce moment-là. Si vous en consommez avant une échographie, cela peut provoquer une augmentation temporaire du rythme cardiaque.

Un rythme cardiaque fœtal normal est un indicateur de bonne santé du fœtus. Un bébé peut être en détresse si son rythme cardiaque se situe en dehors de la plage normale du rythme cardiaque fœtal. Malheureusement, un rythme cardiaque fœtal anormal peut indiquer un problème cardiaque ou une fausse couche en cours. Cependant, les chances sont bonnes pour que vous ayez un bébé en bonne santé.

Il est cependant important de ne pas tirer de conclusions hâtives. Le rythme cardiaque peut être mal mesuré et/ou fluctuer de façon importante. La plupart des sages-femmes ou des médecins ne diagnostiqueront pas une maladie génétique ou une fausse couche sur la base d’une seule mesure du rythme cardiaque. Vous pouvez faire une échographie de suivi ou faire tester les niveaux d’HCG.

Si vous êtes inquiète au sujet du rythme cardiaque de votre bébé, parlez-en à votre prestataire de soins – il y a probablement une bonne explication !

Au secours ! Doppler vs. Fetoscope

Si vous n’avez pas encore entendu les battements du cœur de votre bébé pour la première fois, vous vous demandez peut-être quels sont vos choix.

Les fœtoscopes sont sûrs et ne présentent aucun risque, mais vous devez attendre d’entendre les battements de cœur de votre bébé. Il est prouvé que les dopplers exposent le fœtus à des ondes de très haute fréquence. Cependant, sous la surveillance d’un professionnel qui sait comment les utiliser, ils sont généralement considérés comme sûrs.

Pour en savoir plus sur les moniteurs cardiaques fœtaux, consultez ce post.

Puis-je utiliser un moniteur fœtal à domicile pour vérifier le rythme cardiaque du bébé ?

En règle générale, les moniteurs fœtaux à domicile ne sont pas recommandés. Beaucoup de mamans achètent ces dopplers de poche, pour se rassurer et pour se connecter régulièrement avec leur bébé. Bien que cela soit tentant, ces appareils ne sont pas approuvés par la Food and Drug Administration.

Bien qu’il n’y ait pas de preuves de dommages causés par l’imagerie ultrasonore et les moniteurs de battements cardiaques, il est important que ces appareils soient utilisés avec prudence par des professionnels de la santé formés à cet effet. Les ultrasons peuvent chauffer légèrement les tissus et, dans certains cas, ils peuvent également produire de très petites bulles (cavitation) dans certains tissus. – Shahram Vaezy, ingénieur en biologie de la FDA

Les effets à long terme de l’échauffement des tissus et de la cavitation ne sont pas connus. Par conséquent, les moniteurs cardiaques fœtaux ne doivent être effectués que lorsqu’il existe un besoin médical par des professionnels qualifiés, notamment des sages-femmes et des médecins.

Le rythme cardiaque du bébé peut-il prédire son sexe ?

Des études ont démystifié ce prédicteur de genre (les contes de vieilles femmes disent que les battements de cœur des filles sont plus rapides et ceux des garçons plus lents), mais de nombreuses sages-femmes et mamans ne jurent que par lui.

Le rythme cardiaque du fœtus peut changer souvent – à la hausse ou à la baisse – pour des raisons qui n’ont rien à voir avec le sexe du bébé.

Pourtant, cela peut être amusant à deviner. Vous pouvez supposer que le bébé est un garçon si le rythme cardiaque est constamment dans les 130 !

Autre fait amusant : pendant le travail, les filles ont tendance à avoir un rythme cardiaque plus élevé.

Et vous ?

Quelle est votre expérience en matière de rythme cardiaque fœtal ? Qu’avez-vous ressenti lorsque vous l’avez entendu pour la première fois ? Le rythme cardiaque de votre bébé s’est-il rapproché du rythme cardiaque normal du fœtus ?

continue de lire  Niveaux de pH dans l'organisme : comment les tester
Retour haut de page