Une déception douloureuse

Partager avec d'autres mamans!

DANS CET ARTICLE

  • Qu’est-ce que c’est ?
  • Quelle en est la cause ?
  • Que puis-je faire ?
  • Cela affectera-t-il mon bébé ?
  • Puis-je continuer à allaiter ?

Qu’est-ce que c’est ?

Certaines femmes ressentent des douleurs légères à fortes lorsque leur lait coule au lieu des « picotements » ou sensations de fourmillement qui sont plus typiques. Lorsque les canaux lactifères se resserrent pour faire passer le lait des glandes dans le mamelon, cela peut être douloureux.

Qu’est-ce qui provoque cette douleur ?

La descente douloureuse peut être le résultat d’une trop grande production de lait, de conduits bouchés ou de mastites. Une infection du muguet peut également provoquer une douleur profonde et lancinante pendant la tétée.

Que puis-je faire ?

Si votre douleur est due à une production excessive de lait, consultez notre article sur l’hyperlactation pour obtenir des conseils.

Si vous avez suivi un cours d’accouchement et appris des techniques de respiration ou de relaxation, essayez de les utiliser pendant que vous allaitez. Elles peuvent vous aider à faire face à l’inconfort pendant l’allaitement. Vous pouvez également prendre de l’ibuprofène sans danger pour vous aider à faire face à la douleur.

Si vous présentez d’autres symptômes, tels que des démangeaisons, des rougeurs ou des brûlures aux mamelons, ou si vous avez une fièvre de 101 degrés Fahrenheit ou plus, appelez votre prestataire de soins de santé afin d’écarter les causes plus graves de douleurs mammaires, telles que le muguet ou la mastite – des infections mammaires qui nécessitent un traitement médical.

Cela affectera-t-il mon bébé ?

Pas du tout.

continue de lire  Est-il sûr pour une mère qui allaite de se faire blanchir les dents ?

Puis-je encore allaiter ?

Oui. Continuez à allaiter et faites tout ce que vous pouvez pour être plus à l’aise.

Kate Marple

Kate Marple est une journaliste primée qui a plus de 25 ans d’expérience dans l’écriture et la rédaction de contenus sur la santé.

Retour haut de page