L’entrejambe foudroyant pendant la grossesse : Causes, traitements et conseils pour faire face

Partager avec d'autres mamans!

Qu’est-ce que l’entrejambe foudroyant ? Et comment savoir si je l’ai quand je suis enceinte ?

La grossesse a son lot d’horribles effets secondaires. Je suppose que c’est une partie du prix à payer pour apporter une nouvelle vie dans ce monde.

Vous pensez peut-être savoir tout ce qu’il y a à savoir sur la grossesse, mais vous ne savez probablement rien de l’entrejambe foudroyant. Vous ne trouvez pas l’entrejambe foudroyant – c’est lui qui vous trouve. Si vous souffrez de douleurs lancinantes « en bas », c’est peut-être que vous en faites l’expérience.

Savoir si la foudre est la cause de vos douleurs peut vous rassurer et vous assurer que vous n’êtes pas folle. Il existe en fait un terme technique pour désigner cette étrange douleur que vous ressentez.


Qu’est-ce que l’entrejambe foudroyant ?

L’entrejambe foudroyant est un surnom donné pour décrire les douleurs soudaines et aiguës qui se produisent au fond de votre bassin ou de votre vagin.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la douleur foudroyante, car il s’agit d’une douleur aiguë qui peut se produire n’importe où dans le corps. Mais lorsque vous serez enceinte, vous ressentirez très probablement des douleurs fulgurantes dans votre région pelvienne ou vaginale – l’entrejambe.

Cette douleur est à juste titre surnommée ainsi car elle ressemble à un coup de foudre rayonnant dans votre région inférieure et éventuellement le long de vos jambes. La douleur est intense mais rapide. Vous pouvez ressentir plusieurs coups à la suite, mais elle ne persiste pas pendant de longues périodes.

Vous ressentirez très probablement cette douleur lorsque vous ferez un mouvement brusque ou que vous vous repositionnerez.

L’entrejambe foudroyant est-il normal ?

Pendant votre grossesse, vous éprouverez probablement de nombreuses douleurs, et à chaque fois, vous vous demanderez si quelque chose d’autre ne va pas.

Mais ne vous inquiétez pas pour l’entrejambe foudroyant, il est parfaitement normal. Cela se produit à mesure que vous vous rapprochez de l’accouchement.

Il est possible qu’une femme enceinte ressente des douleurs à l’entrejambe quelques semaines avant l’accouchement. Si vous êtes l’une de ces malheureuses futures mères, tenez bon !

Outre le fait qu’il est inconfortable, l’entrejambe foudroyant ne présente aucun risque pour vous ou votre bébé.

Vous devez être particulièrement prudente avec l’entrejambe foudroyant si vous ressentez cette douleur avant la 37e semaine de grossesse.

Si votre entrejambe foudroyé semble interférer avec vos activités quotidiennes, il est conseillé de consulter votre médecin.

Gardez à l’esprit que la douleur de l’entrejambe foudroyant peut ressembler à la douleur d’une infection de la vessie. Si vous avez également une augmentation de la fréquence urinaire, une sensation de brûlure ou un écoulement anormal en plus de cette douleur fulgurante, assurez-vous de consulter votre médecin.

Note de l’éditeur :

Dr. Njoud Jweihan, MD

Quelles sont les causes de l’entrejambe foudroyant ?

Les douleurs dues à la foudre se produisent lorsque votre bébé se met en position d’accouchement. Lorsque le bébé a la tête en bas dans la partie inférieure de l’utérus, il pousse sur la région pelvienne et la vessie. La pression et la position de votre bébé lorsqu’il descend dans le canal de naissance peuvent provoquer l’apparition de douleurs dues à la foudre.

La bonne nouvelle concernant les douleurs dues à la foudre est que c’est un indicateur que le travail est proche. Cela ne signifie pas que le travail va avoir lieu le lendemain ou le surlendemain. Bien que cela puisse être le cas, les douleurs dues à la foudre peuvent persister pendant des semaines avant le début du travail.

Votre bébé changera de position, et la douleur fulgurante est peut-être due au fait que votre bébé exerce une pression sur les terminaisons nerveuses dans la région du bassin. La douleur peut également être due au fait que la tête de votre bébé pousse directement contre votre col de l’utérus (1).

Parmi les autres causes de la foudre à l’entrejambe, on peut citer

  • Une carence en magnésium : Il est difficile pour tous les individus d’obtenir un apport suffisant de magnésium. Il est particulièrement difficile pour une mère enceinte d’en avoir assez pour deux. Le magnésium est utile au bon fonctionnement des nerfs, et une carence peut intensifier la douleur associée à l’entrejambe foudroyé.

    Bien que de nombreuses vitamines prénatales contiennent du magnésium, la quantité est parfois insuffisante. Parlez à votre médecin de la prise de suppléments de magnésium et d’autres sources telles que l’eau de coco et les boissons pour sportifs contenant des électrolytes.

    Note de la rédaction :

    Dr. Njoud Jweihan, MD

  • Les varices : Nous savons tous à quoi ressemblent les varices sur les jambes, mais il est possible d’en avoir dans la région vaginale et rectale pendant la grossesse aussi. Leur présence peut provoquer des picotements pelviens qui ressemblent à la douleur associée à un entrejambe foudroyant.
  • Douleur des ligaments ronds : Les ligaments ronds soutiennent le pelvis et l’utérus. Ils doivent s’étirer pendant votre grossesse pour s’adapter à la croissance de votre bébé. Certaines femmes ont des taux hormonaux plus élevés qui peuvent entraîner un étirement plus important que d’habitude de leurs ligaments ronds, et cet étirement excessif peut provoquer des foudroiements à l’entrejambe.

Comment vous maintenir à l’aise

La lutte ultime lorsqu’on est enceinte consiste à trouver tous les moyens possibles de se mettre à l’aise. Ce n’est pas une tâche facile, mais il y a des choses spécifiques que vous pouvez faire pour soulager un peu votre douleur.

Aucune des mesures suivantes ne peut vous « sauver » directement d’un entrejambe foudroyé, mais elles peuvent vous rendre plus à l’aise pendant votre grossesse et éventuellement réduire l’intensité de votre douleur.

  • Faites de l’exercice : Si vous restez active pendant votre grossesse, cela vous aidera à vous sentir mieux dans votre peau, à perdre quelques kilos et à vous sentir plus à l’aise. Vous pouvez même profiter d’une petite promenade quotidienne. Cela vous aidera à encourager votre bébé à adopter une bonne position pour l’accouchement, en espérant qu’il ne vous pince pas les nerfs.
  • Yoga : les étirements qui accompagnent le yoga feront des merveilles sur votre corps et vous aideront à garder vos articulations ouvertes et souples. Un autre avantage du yoga est qu’il vous enseignera des techniques de respiration bénéfiques que vous pourrez utiliser pendant le travail pour vous aider à vous détendre et à pousser les contractions. Évitez les exercices qui peuvent étirer davantage vos ligaments ronds et causer plus de gêne.
  • La natation : L’entrejambe foudroyant est généralement dû à la douleur de la tête de votre bébé qui pousse contre votre col de l’utérus. La natation peut aider votre corps à se libérer de son poids et à réduire la pression. Il n’est pas nécessaire de s’énerver dans la piscine, mais une baignade occasionnelle fera du bien à votre corps.
  • Limitez certains mouvements : Des mouvements brusques peuvent provoquer des foudroiements à l’entrejambe. Si vous constatez que vous vous tordez, vous penchez ou vous soulevez beaucoup, vous devez probablement réduire vos mouvements.
  • Massez : Le massage prénatal est conçu pour les femmes enceintes. Vous avez beaucoup de pression dans votre région sacrée, et un massothérapeute peut se concentrer sur les muscles douloureux de cette région qui peuvent tirer sur les nerfs et intensifier votre douleur fulgurante.
  • Portez une attelle de soutien : Une attelle de soutien vous aidera à soulever votre ventre et à réduire la pression exercée sur vos hanches, vos articulations et même votre col de l’utérus.
  • Ajustements chiropratiques : Un ajustement chiropratique peut aider à libérer les subluxations de la colonne vertébrale qui peuvent comprimer vos nerfs. Les nerfs jouent un rôle essentiel dans l’intensité de la douleur fulgurante, c’est pourquoi cet ajustement pourrait vous apporter le soulagement dont vous avez besoin.
  • Ajustement de la posture : Il est possible que votre posture entraîne une augmentation de la répartition du poids aux mauvais endroits. Il est difficile d’avoir une bonne posture pendant la grossesse, mais le moindre ajustement pourrait être la différence entre l’absence de douleur et une douleur intense.
  • Repos : Oui, l’exercice est bénéfique pour vous lorsque vous êtes enceinte, mais il est également important de vous reposer beaucoup. Il est probable que le poids supplémentaire que vous portez pèse sur votre corps, et le repos peut donner à votre corps une chance de récupérer. Sans oublier que le repos peut soulager un peu la pression exercée sur le col de l’utérus. On a également constaté que prendre un bain chaud rapide ou appliquer une serviette chaude sur la zone concernée permettait de soulager la douleur. Veillez à éviter l’eau chaude et à ne pas passer trop de temps dans un environnement humide et chaud.

Vous devez toujours demander confirmation à votre médecin avant de vous lancer dans de nouvelles activités ou de vous lancer dans des pratiques médicales lorsque vous êtes enceinte. Si un élément a été considéré comme sûr plus tôt dans votre grossesse, vous devez quand même le demander à nouveau. Au fur et à mesure que votre grossesse progresse, vos limites augmentent.

Symptômes de la foudre à l’entrejambe

Au début de votre grossesse, vous pouvez ressentir des douleurs qui ressemblent à des éclairs à l’entrejambe, mais l’entrejambe n’apparaît généralement pas avant que votre bébé se mette en position d’accouchement.

Vous avez peut-être ressenti des douleurs lancinantes à la suite des coups de pied ou de coude que votre bébé vous a donnés. Ces douleurs peuvent être liées à la foudre à l’entrejambe, et elles s’intensifieront probablement à mesure que la date de votre accouchement se rapproche.

De nombreux autres symptômes peuvent apparaître lorsque vous avez des douleurs d’entrejambe dues à la foudre, notamment

  • Douleurs aiguës au niveau du rectum, du col de l’utérus ou de la vulve.
  • Sentiments de constipation.
  • Miction fréquente.
  • Incapacité à retenir vos urines ainsi qu’avant de devenir enceinte.
  • Diminution des brûlures d’estomac.
  • La capacité de prendre des respirations profondes plus facilement.

Tous ces symptômes se manifestent généralement une fois que votre bébé s’est mis dans la bonne position pour accoucher. La raison pour laquelle ils sont associés à l’entrejambe foudroyant est qu’il commence généralement une fois que votre bébé est dans cette position d’accouchement.

Une femme peut ressentir une sorte d’entrejambe foudroyant à d’autres moments de sa grossesse et n’y penser pas. La douleur s’intensifie et devient très prononcée au cours des dernières semaines de la grossesse.

Qu’est-ce que cela peut signifier ?

L’entrejambe foudroyant est une douleur très tenace qui ne sert à rien. Ce n’est pas comme la douleur associée aux contractions intenses qui vous récompensera à la fin avec un beau bébé. Pourquoi la grossesse doit-elle dénicher les symptômes les plus fous pour une femme qui tente de survivre au voyage vers la maternité ?

Si l’entrejambe foudroyant ne sert à rien lorsqu’il s’agit de mettre votre bébé au monde, il peut vous éclairer un peu.

  • Étirer le bébé : Lorsque vous ressentez des douleurs dues à la foudre, cela peut être dû au fait que votre bébé s’étire et irrite les nerfs à l’intérieur de votre utérus. À mesure que votre bébé grandit, ces mouvements deviennent plus difficiles à effectuer et votre douleur devient plus intense.
  • Le bébé est tombé : Les douleurs dues à la foudre et la chute du bébé dans la région pelvienne inférieure semblent aller de pair. Il y a de fortes chances que si vous ressentez des douleurs dues à la foudre, votre bébé soit passé en position d’accouchement.
  • Le col de l’utérus a changé : Certaines femmes ressentent des douleurs fulgurantes lorsque leur col de l’utérus commence à se dilater. La pression exercée par la tête de votre bébé en est également responsable.
  • Le travail dans un avenir proche : L’entrejambe foudroyant est connu pour être un symptôme précoce du début du travail car, comme vous le voyez ci-dessus, l’entrejambe foudroyant peut être causé par la chute de votre bébé et la dilatation de votre col de l’utérus. Ces deux phénomènes se produisent dans les jours qui précèdent le travail (2).

Si vos douleurs s’accompagnent de douleurs lombaires, de nausées, de contractions régulières ou d’un écoulement sanguin, n’oubliez pas d’en informer votre médecin, car cela peut signifier que vous êtes en travail.

Note de l’éditeur :

Dr. Njoud Jweihan, MD


L’essentiel

L’entrejambe foudroyant n’est pas une chose amusante à vivre, mais c’est normal. La douleur va et vient aussi vite qu’un véritable coup de foudre.

En général, vous traverserez votre grossesse sans ressentir ces douleurs jusqu’à la 37e semaine. Si vous avez de la fièvre, des saignements ou des écoulements anormaux accompagnés de douleurs dues à la foudre, vous devez contacter votre médecin.

Juste au moment où vous pensez avoir tout vécu, la grossesse semble toujours trouver une nouvelle douleur à ajouter à votre assiette.

La bonne nouvelle avec les douleurs dues à la foudre, c’est qu’elles ne sont généralement pas une cause d’inquiétude, et qu’elles peuvent signifier que vous êtes encore plus proche de rencontrer votre beau bébé. Tiens bon, maman !

continue de lire  Comment avoir un accouchement naturel
Retour haut de page