La vitamine C dans l’alimentation de votre enfant

Partager avec d'autres mamans!

pregnant woman teaching her child to eat fruits from the kitchen counterDANS CET ARTICLE

  • Pourquoi la vitamine C est importante
  • De quelle quantité de vitamine C mon enfant a-t-il besoin ?
  • Les meilleures sources de vitamine C
  • Mon enfant peut-il consommer trop de vitamine C ?

La vitamine C est essentielle à la bonne santé et au développement des enfants. Lisez ce qui suit pour connaître la quantité de vitamine C dont votre enfant a besoin, les meilleures sources et comment éviter d’en prendre trop ou trop peu.

Pourquoi la vitamine C est-elle importante ?

La vitamine C contribue à la formation et à la réparation des globules rouges, des os et des tissus. Elle aide les gencives de votre enfant à rester en bonne santé et renforce les vaisseaux sanguins de votre enfant, en réduisant au minimum les contusions dues aux chutes et aux éraflures. De plus, la vitamine C aide à la cicatrisation des coupures et des blessures, renforce le système immunitaire et éloigne les infections. Enfin, elle aide l’organisme à absorber le fer provenant des sources alimentaires.

De quelle quantité de vitamine C mon enfant a-t-il besoin ?

Entre 1 et 3 ans : 15 milligrammes (mg) par jour

4 à 8 ans : 25 mg par jour

Cette vitamine est présente dans tant d’aliments que les carences sont extrêmement rares. Les enfants qui sont très difficiles et qui ne mangent pas beaucoup de fruits et légumes peuvent ne pas avoir assez de vitamine C. De plus, les enfants exposés à la fumée secondaire ont besoin de plus de vitamine C pour réparer les dommages cellulaires causés par la cigarette.

Si vous craignez que votre enfant ne reçoive pas assez de vitamine C, demandez au médecin de votre enfant s’il faut augmenter sa consommation.

Votre enfant n’a pas besoin de consommer suffisamment de vitamine C chaque jour. Essayez plutôt d’obtenir la quantité recommandée en moyenne sur quelques jours ou une semaine.

Les meilleures sources de vitamine C

Les fruits et légumes aux couleurs vives sont de bonnes sources de vitamine C.

  • 1/4 de tasse de goyave : 82,5 mg
  • 1/2 tasse de jus d’orange : 50 mg
  • 1/4 de tasse de poivron rouge : 47,5 mg
  • 1/4 de tasse de papaye : 47,5 mg
  • 1/4 de tasse de kiwi : 41 mg
  • 1/2 orange moyenne : 30 mg
  • 1/4 de tasse de brocoli : 30 mg
  • trois fraises moyennes : 21 mg
  • 1/4 de tasse de pamplemousse rose : 23 mg
  • 1/4 de tasse de cantaloup : 17 mg
  • 1/4 de tasse de mangue : 11 mg
  • 1/4 de tasse de tomate crue : 5 mg
  • 1/4 de tasse d’épinards : 4,5 mg
  • 1/4 de tasse de pomme de terre, cuite sans peau : 3 mg
  • 1/4 de tasse de banane : 2 mg
continue de lire  Est-ce étrange de continuer à allaiter mon enfant de 2 ans ?

La quantité de vitamine C contenue dans un aliment varie quelque peu en fonction de la taille du fruit ou du légume.

Les enfants peuvent manger plus ou moins que les quantités indiquées, en fonction de leur âge et de leur appétit. Estimez la teneur en nutriments en conséquence.

Mon enfant peut-il consommer trop de vitamine C ?

La vitamine C est soluble dans l’eau, donc tout excès est évacué du corps dans l’urine de votre enfant. Cependant, les mégadoses peuvent toujours provoquer des nausées, des diarrhées, des calculs rénaux et des gastrites (inflammation de la paroi de l’estomac).

Les enfants âgés de 1 à 3 ans ne doivent pas recevoir plus de 400 mg de vitamine C par jour. Les enfants âgés de 4 à 8 ans ne devraient pas en recevoir plus de 650 mg par jour.

Ce sont les quantités maximales considérées comme sûres par le Food and Nutrition Board de l’Institute of Medicine. Soyez donc prudent avant de donner à un enfant des compléments à mâcher destinés aux adultes, car chaque comprimé peut contenir jusqu’à 500 mg.

Pour en savoir plus, cliquez ici : Dix nutriments importants pour les enfants


Sources des articles (certains en anglais)

OIM. 2001. Apports nutritionnels de référence pour la vitamine A, la vitamine K, l’arsenic, le bore, le chrome, le cuivre, l’iode, le fer, le manganèse, le molybdène, le nickel, le silicium, le vanadium et le zinc. Food and Nutrition Board, Institute of Medicine, National Academies. http://www.nap.edu/openbook.php?record_id=10026&page=771#p2000560c8940771003 [consulté en 2012]

OIM. Non daté. Apports nutritionnels de référence. Apports nutritionnels recommandés et apports adéquats, vitamines. Food and Nutrition Board, Institute of Medicine, National Academies. http://iom.edu/Activities/Nutrition/SummaryDRIs/~/media/Files/Activity%20Files/Nutrition/DRIs/RDA%20et%20AIs_Vitamin%20et%20Elements.pdf [Accédé en 2012]

NIH. Non daté. Fiche d’information sur les compléments alimentaires : Vitamin C. Office of Dietary Supplements, National Institutes of Health. http://ods.od.nih.gov/factsheets/VitaminC-QuickFacts/ [consulté en 2012]

Nancy Montgomery

Nancy Montgomery

Nancy Montgomery est une rédactrice et éditrice spécialisée dans la santé et le bien-être.

Retour haut de page